Historique du groupe T2i

De Sierre à l'international

Comme le Rhône, le succès du Groupe T2i prend sa source en Valais à Sierre. Dans la ville, dit-on, la plus ensoleillée de Suisse. Là aussi où, en 1983, l’autoroute ne passe pas encore. Dans une ville qui perd alors des emplois, dans le secteur important de l’industrie de l’aluminium. C’est pourtant ici, à Sierre, que Claude Michel-Salamin, une licence HEC et quelques années d’expérience chez IBM à Genève en poche, décide avec sa femme Pierrette et son ami Marc-André Berclaz de s’implanter en 1983.

« Je travaillais à l’époque à IBM à Genève », explique Claude Michel Salamin, président du Groupe T2i et fondateur de TI Informatique, une des sociétés constituante du Groupe T2i. « L’informatique en était aux balbutiements. Je me rendais compte d’un grand décalage entre le développement informatique en Valais et à Genève. L’idée est venue de créer une société dans l’édition du logiciel, qui est devenue TI Informatique. »

L’entreprise, le Technopôle et l’école, les trois fondations du succès

Une entreprise, une école et un parc technologique, voilà les trois fondations qui permettent à l’entreprise de s’ancrer dans le tissu économique local romand.

A la recherche de locaux après plusieurs déménagements, Claude-Michel Salamin et Marc-André Berclaz, rejoints depuis par un autre entrepreneur, Laurent Salamin, ont l’idée du Technopole. Ce centre de compétences doit devenir un lieu implantation idéal pour les entreprises actives dans les technologies de l’information. « Le Technopôle pouvait permettre de donner à la région une réelle compétence informatique », assure Claude-Michel Salamin.

Le Technopôle est construit en 1988, avec le soutien des autorités et les financements bancaires nécessaires. Le Pôle se consacre principalement aux technologies de l’information et de la communication et constitue un élément important du développement économique valaisan. En 2017, le Technopôle occupait 500 personnes, et entre 50 et 100 entreprises y étaient présentes.

A la même époque, en 1986, est créée l’école d’informatique de gestion. Elle permet d’accompagner l’entreprise. « Avec Laurent Salamin, nous étions enseignants et nous prenions des stagiaires que nous embauchions après, » glisse Claude-Michel Salamin. « Ce qui veut dire que le nombre de collaborateurs de l’entreprise a assez rapidement  grandi. »

Un développement national et international

TI Informatique, qui changera de nom en 2014 pour devenir Groupe T2i, travaille alors dans l’édition de logiciel de gestion, leur intégration et leur commercialisation. La proximité et la connaissance métier des collaborateurs sont de véritables atouts pour faire ressortir les besoins et améliorer les logiciels. « Le succès de TI Informatique peut s’expliquer par l’ancrage à Sierre, la fidélité de nos clients et la double casquette d’éditeur/intégrateur qui nous permet de proposer des solutions adaptées aux besoins de nos clients », développe Claude–Michel Salamin.

Mais bientôt, et pour enrichir les services à ses clients, Ti Informatique développe des partenariats en dehors des frontières cantonales.

C’est ainsi qu’en 1996, Claude-Michel Salamin et deux relations d’affaires françaises, Jean-Louis Sadokh et Marc Freichet, participent à la création d’Azur Technology à Lyon. Cette société est experte en dématérialisation des documents et en automatisation des processus métiers. Elle rencontre rapidement le succès. 50 collaborateurs y travaillent actuellement parmi les 200 collaborateurs du groupe. « Les français apportent une meilleure compréhension et une meilleure approche du marché, » estime Claude-Michel Salamin. « Ils vont à l’essentiel sur les aspects d’offre. »

Le temps des acquisitions et des créations d’entreprise ne s’arrête pas là. Toujours dans l’idée de créer des synergies entre éditeurs et intégrateurs de logiciels, Ti Informatique créé ou acquiert différentes sociétés, par exemple dans le domaine de la distribution et l’édition de logiciels informatiques.

Ces entreprises s’intègrent au sein du Groupe T2i en 2014, à travers des unités d’affaires dédiées à des métiers (administration publique et immobilier) ou sectorielles (infrastructure et cloud, e-doc et ressources humaines). Chacune est orientée vers un marché ou un métier spécifique et bénéficie des ressources intellectuelles du groupe. L’organisation ne se fait donc pas par pays mais de façon transverse. « La taille du groupe et la complémentarité franco-suisse nous ont par exemple permis de faire un réel effort au niveau d’ECM4, notre logiciel de gestion électronique des documents, ou d’HR Café, le logiciel SIRH en ligne », explique Claude-Michel Salamin.

200 collaborateurs et 250 000 utilisateurs

Le Groupe T2i est aujourd’hui le plus gros éditeur de logiciels en Suisse romande. Il emploie 200 collaborateurs avec des implantations à Sierre et Lausanne (Suisse), Lyon et Paris (France), Québec et Montréal (Canada). 250 000 utilisateurs utilisent les solutions du groupe. 16 % du chiffre d’affaires est utilisé pour la recherche et le développement. « L’innovation nous assure une certaine pérennité et nous permet d’avoir des clients fidèles », développe Claude-Michel Salamin.

Si les jalons du succès sont à Sierre, le groupe s’est depuis développé au Canada et au Vietnam. D’autres efforts sont en cours pour se développer dans des pays francophones, au Benelux ou en Afrique du Nord.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptées à vos préférences.
En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer